lundi 9 octobre 2017
Stratégie
Directeur Conseil
4 minutes

Quelle intensité digitale pour votre entreprise ?

La question de l’intégration du digital dans (le développement de) votre entreprise ne se pose aujourd’hui plus. Nombreux sont les articles, les ouvrages, les conférences sur le sujet pour ne plus avoir à se laisser/faire convaincre que le digital est un ami (catalyseur) pour votre entreprise et non un ennemi, qu’elle que soit son intégration. Vos clients (d’aujourd’hui et ceux de demain) sont familiers des outils du numérique, hyper-connectés et actifs en ligne : ils gagnent en expertise, disposent de plus de moyens à leur disposition pour connaître et comparer les offres, interagissent de plus en plus avec les entreprises (vous, mais aussi vos concurrents…) et cherchent à vivre des expériences de marque. Ils sont libérés de contraintes, ils peuvent apprendre, échanger et communiquer à tout moment. Ils ont définitivement opté pour de nouvelles pratiques de consommation dans lesquelles le digital (au sens large) joue un rôle clé.

Une étude sur le lien entre la transformation digitale et la performance de l’entreprise réalisée en 2015 par Capgemini Consulting et le MIT révèle par ailleurs que les entreprises les plus matures en termes de transformation digitale seraient 26% plus performantes que la moyenne des entreprises de leur secteur et bénéficieraient d’une valorisation sur les marchés financiers supérieurs à 12% en comparaison avec leurs homologues.

 

Qu’en est-il de votre entreprise ? Où en êtes-vous dans la transformation digitale de votre entreprise ?
Ces interrogations, aussi simples paraissent-elles, sont pourtant celles qui régulièrement amènent les chefs d’entreprise à se rapprocher de structures adaptées pour les accompagner dans cette évolution. En effet, les idées reçues sur ce sujet sont légion : « nous disposons d’un logiciel de comptabilité connecté et disponible en ligne, nous sommes digital », « nos commerciaux ont des tablettes numériques, nous sommes digital », « nous avons refait notre site internet, nous sommes digital »… et il est important de le clarifier au plus vite : non, avoir ou créer une page Facebook, ce n’est pas « être digital » !

 

Afin de déterminer votre niveau d’avancement dans la transformation digitale de votre entreprise, le MIT propose une matrice d’intensité digitale, laquelle est appréciée par le croisement de deux axes. Le premier s’intéresse à la digitalisation des processus de votre entreprise (liste des processus de votre organisation, éligibilité digitale de chacun de ces processus et mesure de leur niveau de digitalisation) quand le second axe se concentre sur l’intensité du portage du digital par la ligne managériale (comment cette dernière s’approprie les enjeux, les méthodes et les postures de la transition numérique et sa conscience du changement de posture s’opérant à son niveau). L’intérêt est ainsi porté sur la capacité de l’organisation à porter les changements pour que la technologie se déploie, plus que sur la technologie en elle-même. Le croisement de ces deux axes permet de distinguer quatre typologies d’organisations : les débutants, les conservateurs, les wannabes et les digital masters.

Matrice-Intensite-Digitale-Entreprise-Marque-Transformation

 

 

Les débutants sont caractérisés par le portage du digital quasi nul de la ligne managériale et le peu de processus en voie de digitalisation. Quelques expérimentations technologiques isolées et difficilement généralisables sont pratiquées et le scepticisme (à peine voilé) du management illustrent une stratégie digitale limitée.

Les conservateurs ont la particularité d’être très motivés et compétents pour le changement, mais pour autant ils mobilisent très peu le digital pour cela et restent calqués sur une organisation traditionnelle plus rigide.

Les wannabes (imitateurs technologiques) donnent la priorité au « comment » plus que le « pourquoi » ou la vision globale et pensent que le changement se fait uniquement par l’outil : ils adoptent toutes les technologies à la mode, quel que soit leur utilité ou leur portage par le management.

Enfin, les digital masters représentent ceux qui impliquent la ligne managériale et mobilisent les technologies dans l’intérêt et la cohérence avec la stratégie définie. Par la mise en place collaborative des expériences proposées, ils font évoluer les usages en en créant de nouveaux.

 

Cette étude met en lumière, outre la définition de la typologie des organisations, la dimension humaine de la transformation digitale. Souvent associée à l’outil (voir les « wannabes »), la transformation digitale est en réalité une transformation globale, au sens large : il s’agit d’une transformation organisationnelle, humaine… avec la nécessité de conduire le changement avec les individus de l’organisation.

S’engager dans la transformation digitale de votre organisation, c’est dans un premier temps être porteur (a minima, et d’être moteur pour les plus impliqués) de la démarche et impliquer l’ensemble de vos membres dans la mise en place de technologies au service d’une stratégie digitale claire.

 

Et vous, où en êtes-vous ? Qu’avez-vous initié ? Quels sont vos freins ? Quels sont vos relais ? Quels sont vos succès ?

Si vous êtes intéressés pour éclaircir ou développer le sujet, pour en savoir plus sur la transformation de fond (organisationnelle, humaine) de votre entreprise induite par la « transformation digitale » ou pour un audit de la situation de votre entreprise ou organisation, contactez-nous pour une réponse personnalisée et adaptée à vos enjeux.

Co-fondateur et Directeur Conseil de l’agence de créativité Buzznative depuis 2010. Passionné de marketing, de digital et de créativité, j’explore au quotidien ces vastes sujets avec pour mission d’inspirer ceux qui m’entourent, qu’ils soient clients, collaborateurs ou professionnels en devenir.